Des perruches qui apprennent à picorer en rythme

first_imgDes perruches qui apprennent à picorer en rythmeDes chercheurs japonais ont montré expérimentalement que des perruches, après apprentissage, sont capables d’actionner un poussoir à des rythmes rapides imposés par un métronome. Une capacité qui intéresse les neuroscientifiques pour l’étude de l’apprentissage vocal chez les animaux et l’homme.La ‘synchronisation rythmique’ – capacité à bouger selon un rythme ‘musical’ – est-elle un trait uniquement humain ? Cette faculté de synchroniser les mouvements de son corps en réponse à des stimuli auditifs est probablement d’une grande importance dans l’apprentissage vocal, chez l’homme mais aussi chez certains animaux sociaux, capables de modifier les sons qu’ils émettent en fonction de ceux émis par leurs congénères. À lire aussiMaladie de Charcot : symptômes, causes, traitement, où en est on ?Pour en savoir plus, des chercheurs de l’Institut des sciences du cerveau Riken, à Wako (Japon), ont entraîné 8 perruches à ‘picorer’ un bouton en réponse à un métronome externe, au rythme modifiable. Si, au cours des 46 expériences, un seul des 8 oiseaux est parvenu à se synchroniser sur des battements émis à des intervalles de 450 millisecondes, tous ont quand même réussi à suivre un rythme de 1.500 à 1.800 millisecondes.”Le contrôle moteur des organes vocaux est naturellement important dans l’apprentissage vocal. Une fois la coordination auditivo-motrice ‘mise en place’ dans le système de contrôle vocal, un système de transformation similaire pour d’autres parties du corps peut en dériver. Nos résultats ont montré que les perruches peuvent montrer des mouvements rythmiques synchronisés avec des stimuli externes, ce qui signifie qu’en tant qu’espèce, elles pourraient avoir cette capacité d’entraînement”, a expliqué Yoshimasa Seki, de l’équipe de recherche dont les travaux sont publiés dans Scientific Reports.Cité par Science Daily, celui-ci a poursuivi : “De telles études devraient contribuer aux discussions sur les caractéristiques spécifiques du système de la parole humaine et sa similarité avec les systèmes d’apprentissage vocal d’autres espèces animales”.Le 3 mars 2012 à 19:12 • Maxime Lambertlast_img read more

Read More →